Devoir de mémoire avec les jeunes à Biguglia

Devoir de mémoire avec les jeunes à Biguglia, le 8 mai 2018

Devoir de mémoire avec les jeunes à Biguglia

Un soleil éclatant brillait à Biguglia en ce 8 Mai pour la commémoration du 73 ème anniversaire de la Victoire des Alliés sur la barbarie nazie.
Après la messe célébrée à l’église Saint-André par le diacre Jean-Vitus Risticoni et animée par les chants de la chorale Aria Corsa, la cérémonie se poursuivait au monument aux morts, en présence du maire Sauveur Gandolfi-Scheit, des élus, de la section des Anciens Combattants présidée par Antoine Ragas et du Major Philippe Humbert, président des anciens marins  la FAMMAC.

 

Cette année elle a revêtu un caractère particulier dû à la participation de jeunes anciens élèves de 3ème du collège de Biguglia, lauréats en juin 2017 du Concours National de la Résistance et de la Déportation.
Ayant répondu présents à l’invitation de la municipalité, avec leur famille et leurs enseignantes d’histoire Mmes Leccia et Pieretti, ils ont été mis à l’honneur pour leur palmarès :

 

  • 1 er prix Départemental et Académique obtenu par Emma Soudais pour un devoir individuel sur le thème  « La négation de l’ Homme dans l’univers concentrationnaire nazi ».

 

  • 2ème prix au concours BD « Bulles de mémoire »  pour De Simone Océane, Di Cara Célia, Gayet Julie, Guiraud Maelle, Halupka Emma, Perfetti Rémi, Roméo Vincent pour une réalisation collective sur le thème « La guerre ailleurs ».

 

Ce fut l’occasion pour Marie-Jeanne Polini, adjointe à la culture et au patrimoine, correspondant défense, de rappeler l’implication de la municipalité depuis plus de 20 ans auprès des jeunes méritants de la commune dans les domaine sportif ( Trophées des Champions), éducatif (récompenses aux bacheliers avec mention , remise de dictionnaires aux CM2 passant en 6ème), et maintenant , auprès de ceux qui contribuent à perpétuer la mémoire des sacrifices des héros de la Résistance et des victimes de la Déportation.

Pour marquer l’ importance de leur démarche d’éducation à la citoyenneté, il fut remis à chacun, en partenariat avec les anciens combattants de Biguglia, deux très beaux livres et un document mentionnant l’intervention en Mars 2008 du Député-Maire de Biguglia, Sauveur Gandolfi-Scheit qui a obtenu la reconnaissance de la Corse dans les manuels scolaires comme premier département français libéré le 4 octobre 1943.

Après le dépôt de gerbe et la lecture des discours officiels, un vin d’honneur offert par la municipalité, clôtura cette cérémonie du souvenir.